Matériaux souples, des solutions polyvalentes

Matériaux souples, des solutions polyvalentes

Par Kaoru Urata

En quête de légèreté et de performances techniques incluant résistance et confort, les fabricants de matériaux souples industrialisés ont développé un marché de plus en plus sophistiqué pour des projets de construction et d’aménagement aussi créatifs que novateurs.

Le projet Super Pausée, ou comment les filets tendus permettent – à la façon des catamarans – d’agrandir l’espace.

En préambule, un projet lauréat dans la catégorie Innover des Trophées Eiffel d’architecture acier 2020, organisés par ConstruirAcier, retient l’attention. Le projet Super Pausée, conçu par Vous Architecture pour un client privé du Morbihan, est une macro-tente sur deux niveaux suspendus pour une superficie totale de 50m2 , enveloppée de textile assurant l’isolation et l’étanchéité. La structure est en tubes d’acier et chaque pièce composante est manuportable, permettant à l’ensemble d’être assemblé au sol et monté à la force des bras. Au rez-de-chaussée, le textile amovible permet de faire évoluer l’espace au fil des saisons, séjour ou jardin d’hiver; à l’étage, la chambre s’accompagne d’une extension composée de filets tendus pouvant accueillir confortablement deux adultes allongés. Selon les architectes, le projet est né d’un jeu de croisement entre les techniques du camping et celles du nautisme.

Les filets, pour apporter de la lumière et de l’élégance dans l’aménagement d’intérieur

Chez les industriels, la maîtrise des savoir-faire est souvent liée à l’expertise développée sur un secteur spécifique. C’est le cas de l’entreprise LoftNets, fabricant et fournisseur de filets sur mesure implanté à Bordeaux, qui s’est développée grâce à son savoir-faire dans le milieu nautique. Idem pour la société italienne Sailmaker International, fondée voici trente ans par Alberto Fiorenzi, qui était à l’origine spécialisée dans la fabrication de textiles techniques innovants pour le nautisme. Aujourd’hui, ces deux entreprises ont réussi à orienter leur offre vers le marché de l’architecture et de l’aménagement intérieurs. Arnaud Etchegorry, responsable technique et commercial de LoftNets, ne cache pas cette évolution de plus en plus marquée en expliquant que l’engouement des clients pour les filets d’habitation est arrivé « vers 2018, lorsque le marché orienté sur l’aménagement de la maison a explosé. L’un de nos projets, dans un établissement hôtelier aux Maldives, a inspiré non seulement la direction de l’établissement, mais aussi sa clientèle. Le souhait de ces clients était dans un premier temps d’installer un filet sur leur terrasse ou dans leur jardin, puis dans leur intérieur.» Un espace agrémenté d’un filet tendu dans le vide remplace une mezzanine classique et suscite des postures allongées et décontractées parfois peu conventionnelles chez les adultes, instaurant au quotidien la recherche du bien-être et de la détente dans des secteurs inattendus.

À la recherche du bien-être.

Il existe deux types de filets: à maille tressée, pour une installation horizontale comme un hamac géant, ou à maille nouée, en vertical pour un garde-corps. Résistante aux intempéries, aux UV et aux agressions salines, leur matière se prête parfaitement aux usages extérieurs ou intérieurs. Les chutes de découpe sont réutilisées pour de plus petites confections, jusqu’à ce qu’elles ne permettent plus de fabriquer d’autres commandes. La maille tressée en polyester de 30 mm, de couleur blanche, reste la plus demandée en usage intérieur pour son esthétique et son confort. Les couleurs alternatives – noir, bleu, rouge, café ou bicolore – sont assorties pour créer une palette encore plus large.

En raison de la crise financière de la fin des années 2000, Sailmaker International s’est pour sa part tourné vers le milieu architectural en proposant le produit i-Mesh, une fibre composée de deux ingrédients: des minéraux et du polymère thermoplastique. Aujourd’hui, ce marché représente 90% du chiffre d’affaires de la société. Edoardo Suraci, responsable marketing digital, insiste: «Dans notre entreprise, l’innovation n’est pas une valeur ajoutée, mais le moteur quotidien qui nous pousse à faire évoluer constamment le processus de fabrication.» Dans un souci environnemental, l’usine ne possède pas de stock et ne produit qu’en fonction des commandes. La fibre, d’un diamètre de 3 à 5 mm, est utilisée pour tous les projets, dont la trame ou le motif ont été préalablement définis dans un cadre en bois ou en métal. Le processus de fabrication permet de concevoir des éléments d’intérieur comme d’extérieur: cloisons, rideaux, éclairage, scénographie, œuvres d’art, pergolas, façades en double peau… le champ d’application dépendra de l’imagination du concepteur. «La nouvelle tendance réside certainement dans la transparence ou la lumière que la matière peut apporter dans l’espace», résume Edoardo Suraci. Devenu le credo des entreprises engagées pour le développement durable, «less is more» est plus que jamais le mot d’ordre de Sailmaker International.

Les surface tendues : thermique, acoustique et lumière, les trois piliers de la quiétude

Si la légèreté est mise en avant, la gestion thermique, acoustique et la lumière naturelle deviennent des enjeux cruciaux dans la conception des projets d’aménagement intérieur. La recherche du confort acoustique, pour s’isoler de l’extérieur et gérer l’intelligibilité des conversations, est fondamentale. Il est nécessaire de diminuer la multiplication des bruits qui deviennent une nuisance et peuvent à terme constituer un facteur de stress. La maîtrise de la lumière naturelle, entre apport et limitation selon l’heure de la journée, ou encore la qualité de l’air l’intérieur, sont autant de caractéristiques à prendre en compte. L’évolution des espaces dans lesquels nous vivons et travaillons requiert des points d’éclairage habilement répartis pour créer des ambiances diurnes ou nocturnes en fonction des saisons. Le plafond lumineux peut apporter des solutions en s’adaptant aux différentes conditions d’espace. En ce sens, «chaque projet est unique, car nous sommes obligés d’être à l’écoute des maîtres d’ouvrage et des architectes en mettant en œuvre une climatisation intégrée, ou une acoustique qui agit de surcroît sur la réverbération et la qualité de la lumière. Dans tous les cas, il faut prendre en compte la modularité des lieux», clarifie Samuel Renaud, sales senior chez Barrisol Normalu. L’entreprise, qui existe depuis cinquante ans et s’est notamment vu décerner en 2015 le label d’Entreprise du patrimoine vivant (EPV), apporte son expertise pour des plafonds et murs tendus. Produits à base de matières biosourcées grâce à un plastifiant d’origine végétale, ils sont totalement recyclables. L’ensemble de la production est réalisé à Kembs, en Alsace, assurant une fabrication 100% française.