L’acoustique autour du monde

L’acoustique autour du monde

Le son est un phénomène physique particulièrement intéressant à étudier. Vibration mécanique d’un fluide, il résulte d’une variation de pression de l’air qui se propage sous forme d’ondes longitudinales. Ces ondes viennent faire vibrer tous les solides de leur environnement plus ou moins proche, transmettant ainsi le son. Rigidité du matériau, viscosité d’un fluide, température, pression du milieu… sont autant de données pouvant modifier sa transmission et sa vitesse. La science qui étudie tout cela se nomme bien sûr l’acoustique. Chère aux architectes d’intérieur, elle est prise en compte dans nombre de lieux publics ou privés lors de leur conception, et revêt une importance primordiale pour les établissements recevant du public (ERP), afin d’atténuer les phénomènes de réverbération par l’absorption de ces ondes longitudinales. Pour ce faire, différentes méthodes sont envisageables selon les domaines d’application des fabricants, et surtout selon la dimension esthétique souhaitée par l’architecte. Vous trouverez dans les pages suivantes quelques exemples de solutions acoustiques préconisées en ERP : des panneaux bois, des toiles tendues avec molleton, des dalles en laine de roche ou encore des plafonds monolithiques. Et chacun dans une application très différente. D’un pays à l’autre, tour d’horizon. Par Brice-Alexandre Roboam

Certaines réhabilitations sortent de l’ordinaire, a fortiori lorsqu’elles touchent au sacré. Et leur caractère singulier se trouve encore amplifié lorsqu’il s’agit de modifier la typologie du lieu. L’église néo-romane Saint-Pierre à Vught, aux Pays-Bas, en est un parfait exemple. Retiré du culte catholique en 2005, le bâtiment a été préservé de la démolition et transformé en espace multiculturel à l’initiative de la ville et de la fondation DePetrus – qui lui a donné son nom actuel. Après une vaste campagne de rénovation initiée en 2018, il accueille désormais une bibliothèque, un musée, un café et une boutique. La transformation architecturale est l’oeuvre de l’agence Molenaar & Bol & vanDillen Architecten, qui avait pour objectif d’accroître la superficie sans dénaturer la majesté du lieu. Dans cette optique, une mezzanine a été dessinée autour des piliers de la structure, augmentant l’espace disponible sans atténuer l’effet de grandeur dû à la hauteur de l’église. Pour éviter un aspect trop massif, la mezzanine présente des lignes fluides, ondulantes, dont les caractéristiques design n’altèrent en rien les avantages techniques – acoustiques notamment – des plafonds installés en sous-face. Fournis par Knauf-Armstrong, ces panneaux monolithiques Eleganza proposent une finition sans joints apparents d’un blanc éclatant. Ils renforcent la luminosité grâce à leurs propriétés de réflexion à la lumière de 81 %, tout en apportant les performances d’absorption acoustique (classe A) nécessaires dans un tel édifice.

Suffisant pour en faire une solution… miracle ?